On a l'habitude de classer les paysages ruraux français en deux grands types: les uns sont presque totalement dépourvus d'arbre et de buisson, les champs cultivés s'y étendent à perte de vue sans haie. C'est le cas notamment de l'Alsace et de la Beauce. Ce type de paysages porte le nom de « champagne » ou « campagne ». Par contre, comme en Bretagne, des haies entourent chaque champ, bordent chaque chemin, et cloisonnent le sol en compartiments humides, étroitement clos c'est ce type de paysage qui porte le nom de bocage. Il suffit d'observer le paysage bressan pour s'apercevoir que c'est un pays bocager mais ce dernier ne ressemble pas à celui de Normandie ou de Bretagne. En effet celui-ci se caractérise par des « haies vives » plantées d'arbres : elles sont de plain pied avec la parcelle qu'elles longent (si elles bordent un chemin, elles en sont seulement séparées par un léger fossé). Toutes ces haies ne se ressemblent pas : le plus grand nombre poussent librement, vigoureuses et drues, hautes (deux mètres de hauteur pour trois mètres d'épaisseur en moyenne). D'autres, moins nombreuses, sont dites « plissées » : les branches des arbustes sont pliées, couchées dans le même sens, à la même hauteur, et soigneusement attachées. Notons que ces dernières sont moins hautes et surtout moins épaisses que les précédentes. Enfin on trouve des haies, qui tendent à disparaître : elles sont plus basses, plus faibles que les autres. Vient s'ajouter à la spécificité de ce bocage la distribution irrégulière des clôtures. Toutefois, on les rencontre toujours dans certains endroits comme le long des chemins municipaux ou encore le long des ruisseaux (très nombreux). Le système de clôture des champs labourés paraît surprenant ; d'abord peu de parcelles sont closes intégralement ; la plupart du temps, la clôture renferme plusieurs parcelles, devenant ainsi de véritables petites « champagnes » au milieu d'un paysage typiquement bocager. Les prés, eux sont plus étendus et ont une forme plus massive, ils sont partagés, à peu près également, par des « haies vives » et par des clôtures. Ceci fait de la Bresse un bocage à la fois typique, mais très spécifique.
Le bocage bressan
Copyright © 2007-2011 - Marc-Antoine GAVAND - tous droits réservés - Contact - Plan du site
Le bocage bressan
L'habillement
Le patois bressan
Les produits terroirs
L'Histoire de la Bresse
Folklore & traditions
L'habitat
Les Evénements de la vie